Faut-il participer à la ruée vers l’or !?

Publié par le Déc 7, 2012 dans A la une, Actualités

Faut-il participer à la ruée vers l’or !?

En ces temps troubles l’or physique, deuxième valeur refuge après l’immobilier, doit être préconisé par le conseiller en gestion de patrimoine.

Cette préconisation doit s’inscrire dans un objectif de diversification patrimoniale et de préservation du pouvoir d’achat (protection contre l’inflation) et non pas comme valeur spéculative.

Certains disent que l’or est trop cher et qu’il est trop tard pour en acheter ! Pourtant en remontant l’histoire nous pouvons nous apercevoir que beaucoup de démocraties et de gouvernements se sont succédés……….. que des monnaies ont existé et disparu alors que l’or lui existe depuis 6 000 ans dont 2 600 ans comme monnaie dans le monde.

En 1908 un Américain pouvait s’acheter une FORD LIZZY avec 850 dollar ou 42,5 onces d’or. Que pouvait acheter un Américain en 2009 avec 850 dollar ? Par contre avec sa même quantité d’or (42,5 onces) en 2009 il pouvait acheter une FORD MONDEO.

L’histoire récente avec l’Allemagne en 1945-1948, l’Argentine dans les années 2 000 ont vu disparaitre leurs monnaies et seul ceux qui avaient de l’or physique pouvaient s’en sortir.

Et comment le cours de l’or pourrait-il s’effondrer alors que la demande mondiale est supérieure à l’offre.
Cette demande va être de plus en plus forte pour deux raisons principales :

  • Le comité de BALE III (version 2012) comptabilise l’or à100% (car jugé sans risque) contre 50% auparavant. De ce fait les banques centrales achètent de plus en plus d’or pour diversifier leurs réserves de change.
  • La CHINE, encore elle, dans le plus grand secret phagocyte les réserves mondiales d’or, avec pour objectif ( ?) mettre fin au règne du dollar en tant que monnaie étalon planétaire. Et si les américains avec 16 000 Milliard de Dollar de dette, y trouvait leur compte en détruisant leur propre devise pour rembourser leurs dettes avec des dollar qui ne valent qu’une fraction de ce qu’ils valaient avant.

« Depuis quelques mois, l’or est de plus en plus considéré comme de la monnaie et de moins en moins comme une matière première » nous disait l’analyste RP STOFERLE d’ERSTEGROUP

« Celui qui a de l’or a toujours de l’argent » Alan GREENSPAN

Alors protégez-vous de l’inflation en achetant de petits grammages d’or, plus facilement abordable à l’achat mais surtout plus facilement négociable pour les échanger en cas de crise.